Suivez-nous sur

AUDI

ESSAI AUDI E-TRON S SPORTBACK 2021

LA CATAPULTE AUX ÉLECTRONS D’INGOLSTADT

Encore plus fort que l’Audi e-tron 55 Quattro Sportback, voici la variante sportive e-tron S Sportback dont la puissance, 100% électrique, dépasse les 500 ch et le couple approche les 1 000 Nm. Une vraie catapulte alimentée aux électrons.

L’offensive électrique de la firme aux anneaux, qui prévoit pas moins de 20 nouveaux modèles électriques d’ici 2025, va prendre un nouveau virage en ce début 2021 avec les prochains lancements des e-tron S, e-tron GT, Q4 e-tron, sa variante Q4 Sportback e-tron et enfin l’e-tron S Sportback qui ouvre le bal. Majestueux avec sa ligne de coupé et impressionnant par sa stature et présence sur le bitume avec ses roues énormes, l’e-tron S Sportback (qui est également disponible en carrosserie traditionnelle) ne laisse pas indifférent par son design sportif et la technologie qu’il embarque. Même si l’électrique n’est qu’au début de son histoire, force est de reconnaitre que les progrès sont permanents et que le défi de l’industrie automobile pour cette transition énergétique est passionnant, surtout lorsque l’on découvre un tel engin dont l’électron est la norme.

Lancé mi-2019, le SUV électrique e-tron s’est écoulé à près de 50 000 exemplaires dans le monde l’an dernier. Si nous sommes loin des chiffres de ventes des SUV stars de la firme aux anneaux, l’Audi e-tron est un vaisseau amiral technologique et cette version S perpétue la longue tradition des modèles S de la marque, mais en tout électrique. A 99 200 € le morceau (96 600 € pour l’e-tron S classique) et jusqu’à 112 200 € pour le modèle S Sportback Extended, on ne va pas forcément en voir des masses aux coins de nos rues, cette e-tron S Sportback est la démonstration du savoir-faire de la marque, une vitrine de l’expertise électrique. 

UNE AÉRO OPTIMISÉE

Particulièrement travaillée au bénéfice de l’autonomie, l’aérodynamisme de l’e-tron S Sportback gagne quelques artifices spécifiques avec un nouveau débit des entrées d’air et un élargissement des passages de roues (+23 mm) par des extensions désormais dotées d’une ouïe d’aération latérale qui guide le flux d’air le long des roues disponibles du 20 pouces (série) jusqu’au 22 pouces. Un becquet prend également place sur le hayon et le diffuseur est retravaillé.

PRÈS DE 1 000 NM DE COUPLE ET ÇA COLLE AU SIÈGE !

Fabriqué comme le reste des modèles électriques Audi dans l’usine de Bruxelles, l’e-tron S Sportback intègre un moteur électrique supplémentaire par rapport au e-tron 55 quattro qui offre 360 ch. Si la batterie est la même, 95 kWh dont 86,5 kWh de charge utile, l’e-tron S Sportback dispose grâce au troisième moteur d’un gain important de puissance puisqu’elle passe à 503 ch en puissance cumulée avec un moteur avant de 204 ch et deux moteurs arrière qui développent 359 ch. L’avantage des deux moteurs sur le train arrière permet une distribution de la puissance de chaque moteur directement sur sa roue avec une variation maxi de 220 Nm de couple entre les roues droite et gauche. Au volant, ceci se traduit par une belle agilité même à haute vitesse. La contrepartie sur une route manquant d’adhérence comme lors de notre essai est un train arrière qui pousse fort et génère du sous-virage et ce d’autant que le poids est important avec une masse de plus de 2,5 tonnes. Mais le plus surprenant sur cette version S est la débauche de puissance lors d’une accélération brutale. L’effet catapulte est immédiat et limite violent en collant franchement le conducteur et les passagers aux sièges. C’est juste impressionnant, mais c’est le genre d’exercice que l’on ne répète pas trop souvent car la consommation en kWh est importante et elle réduit d’autant l’autonomie qui reste le talon d’Achille de toute voiture électrique.

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

LA COTE DE VOTRE AUTO

PARTENAIRES

 

 

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans AUDI