Suivez-nous sur

ELECTRIQUE

ESSAI FORD MUSTANG MACH-E 4X AWD 2021

LE PONEY QUI GALOPE AUX ÉLECTRONS

Malgré quelques codes stylistiques et un nom en commun, le SUV Ford Mustang Mach-E est bien loin de la Mustang originale, tant par sa silhouette que sa motorisation full électrique. Mais le célèbre petit poney fait honneur à son patronyme par son dynamisme, le V8 en moins.

En découvrant cette Ford Mustang à la carrosserie de SUV Coupé façon Fastback et animée par une motorisation électrique, le rêve américain perd un peu de sa saveur. Pourtant, cette Mustang Mach-E s’en inspire en lui piquant quelques codes, mais nous sommes loin des Shelby, Bullit et autres Thunderbirds depuis que la Mustang existe, soit au beau milieu des années 60. Symbole de la jeunesse américaine d’alors, la Mustang est désormais un mythe sur 4 roues et cette Mustang Mach-E en conserve heureusement l’esprit tout en se projetant dans un futur automobile toujours plus électrifié.

DOMPTER LE MUSTANG ET SA TECHNOLOGIE

Véritable concentré de technologie à l’image de l’ouverture des portes qui s’effectue en appuyant sur un bouton disposé sur le montant central, ou avec son smartphone depuis l’appli dédiée, justifiant ainsi l’absence de poignées puisque c’est un petit vérin qui pousse la porte à son ouverture, la Mustang Mach-E révèle une fois dans l’habitacle sa techno avec son écran central et vertical de 15,5 pouces qui saute aux yeux. Un écran géant façon Tesla, sur lequel on pilote les principales fonctions du véhicule et autant vous dire que ce n’est pas si simple avec les multiples menus à disposition. Ne subsiste alors derrière le volant qu’un petit écran qui indique la vitesse (Ground Speed) et important, l’autonomie restante car n’oublions pas que ce poney carbure aux électrons. Très épuré, l’habitacle est spacieux avec toutefois certains plastiques à la qualité moyenne. Aux places arrière, l’assise basse de la banquette par rapport au plancher n’arrange pas les grands gabarits. Enfin, le coffre arrière avec 402 litres est dans la moyenne, mais son seuil de chargement haut n’est pas idéal pour charger des objets lourds.

UN PETIT BRUIT DE V8 DANS L’HABITACLE

Une fois en action, la Mustang Mach-E fait prévaloir sa puissance et son couple instantané, mais pas vraiment son confort avec un amortissement qui n’apprécie pas le revêtement dégradée qui génère des ondulations et une forme de « mal de mer » par l’absence de bruit dans l’habitacle, hormis celui de quelques bruits d’air. Motorisée par deux moteurs électriques, cette version 4 roues motrices est plutôt typée propulsion puisque le moteur le plus puissant qui développe 220 kW, soit 300 ch, est positionné sur le train arrière. Un plus petit moteur de 50 kW (68 ch) entraîne pour sa part le train avant. Mais le plus surprenant est le petit bruit artificiel d’un moteur V8 dans l’habitacle, via les haut-parleur, lors d’une franche accélération.

Avec son autonomie étendue jusqu’à 540 km pour cette version grâce à sa grosse batterie, le Mustang Mach-E 4X propose un large rayon d’action et ce d’autant que lors d’une utilisation en ville, le mode Whisper avec son mode de conduite « une pédale » qui évite que l’on utilise la pédale de frein offre une régénération intéressante.

Moderne, performant et doté d’une belle autonomie, le Mustang Mach-E est une première très crédible pour Ford sur le futur marché clé du SUV électrique. Même si ce Mustang Mach-E 4X ne propose pas le même plaisir de conduire que l’authentique Poney au moteur V8, son célèbre blason le démarque indéniablement de la concurrence que sont les Audi Q4 e-tron, Jaguar i-Pace ou BMW iX3.

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

LA COTE DE VOTRE AUTO

PARTENAIRES

 

 

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans ELECTRIQUE