Suivez-nous sur

ACTUALITÉS

FORD MUSTANG MACH-E 2021 À L’ÉPREUVE DES ROUTES EUROPÉENNES

Après les tests sur des lacs gelés, dans des déserts brûlants ou à l’aide de simulateurs de conduite dernier cri, les équipes de la marque à l’ovale poursuivent le travail de mise au point afin d’offrir une expérience de conduite adaptée aux utilisateurs du monde entier. Pour l’Europe, ce sont les ingénieurs du centre de développement Ford de Lommel qui sont en charge de la mise au point pour les routes du Vieux Continent.

Chacun sait qu’il n’y a pas une route identique et encore plus d’un pays à l’autre. Pour les constructeurs, surtout dans le cas d’un véhicule à la vocation mondiale comme c’est le cas pour la Mustang Mach-E 100% électrique, il y a les simulateurs qui reproduisent au mieux tous les types de route de la planète, mais rien ne remplace finalement un bon essai afin de mettre la main sur les derniers bons réglages qui vont satisfaire les conducteurs. Les ingénieurs Ford du centre de Lommel en Belgique ont ainsi travaillé sur les 100 km de pistes d’essai qui recréent des revêtements routiers allant du pavé belge aux graviers français, et présentent des répliques de revêtements routiers de pays tels que le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Espagne. En limant le bitume, les ingénieurs Ford ont donné à la Mustang Mach-E un toucher de route européen spécifique. Ford Europe ainsi retravaillé les amortisseurs et ressorts ainsi que les barres antiroulis. Même les pneus ont été spécialement choisis pour offrir l’équilibre idéal entre l’adhérence et le confort de conduite sur la grande diversité des routes et les conditions météorologiques européennes. La douceur de conduite et la tenue de route de la Mustang Mach-E sont encore plus essentielles pour les vitesses élevées rencontrées sur les autoroutes européennes. L’évaluation des caractéristiques à grande vitesse de ce modèle 100% électrique – y compris le confort intérieur – a été réalisée sur des autoroutes allemandes à 220 km/h et sur l’ovale incliné de 4,2 km, de la piste de Lommel. Outre le centre d’essai de Lommel, les ingénieurs Ford ont testé le système de transmission intégrale, typé propulsion, dans des conditions allant de la neige scandinave à l’été espagnol. Le constructeur a également effectué une tournée en Norvège avec la Mustang Mach-E, ce qui a permis de mieux comprendre le fonctionnement quotidien du modèle grâce à l’infrastructure de recharge existante. Dans des conditions réelles, le modèle à batterie à autonomie étendue et à traction intégrale, dont l’autonomie visée est de 540 km, a dépassé les prévisions, parcourant 484 km sans arrêt d’Oslo à Trondheim, terminant même le trajet avec 14 % de capacité de batterie restante.

Testing in Lommel

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

IDENTIFIER VOTRE VÉHICULE

COMPARATEUR ASSURANCE

LA COTE DE VOTRE AUTO

PARTENAIRES

 

 

PUB

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans ACTUALITÉS