Suivez-nous sur

ESSAIS SUV 4x4

ESSAI FORD PUMA ST 2021

LE FÉLIN SORT LES GRIFFES !

Fort du label ST, le petit félin Puma sort les griffes et se transforme en une véritable GTi amusante à conduire, tout en conservant la polyvalence propre à sa carrosserie de SUV urbain.  

L’association entre SUV et sportivité n’est jamais évidente, mais le Puma ST réussit cette performance avec brio. Sans réel concurrent dans sa catégorie puisque les VW T-Roc R et Audi SQ2, d’un gabarit quasiment identique au Puma ST, boxent dans une autre catégorie avec une puissance de 300 ch et 4 roues motrices. Même unique, la proposition de Ford d’un petit SUV urbain dans l’esprit d’une bouillante GTi n’en prend donc que plus de saveur. Véritable bouffée d’oxygène dans une production qui s’aseptise de plus en plus par la faute des contraintes environnementales, ce petit Puma ST est une véritable bouffée de plaisir.

UN PUMA ST À CROQUER

Avec ses grandes roues de 19 pouces aux jantes en alu badgées ST et à la finition anthracite du plus bel effet, le Puma ST pose sans attendre le cadre de sa sportivité et ce d’autant plus dans cette teinte vert Mean à croquer façon pomme Granny Smith et qui constitue l’un des trois nouveaux coloris au catalogue avec le gris Matter (gris perle) et le noir Agathe. Calandre nid d’abeille, spoiler qui améliore l’appui et la stabilité du train avant, bas de caisse, becquet de toit et bouclier arrière avec diffuseur, le Puma ST reprend finalement les éléments de carrosserie de la finition ST Line, la lame de spoiler avant en plus. À l’intérieur, la planche de bord adopte un tableau de bord full digital et des éléments distinctifs tels que le volant cuir à méplat, le levier de vitesses en alu, le pédalier alu et bien entendu les superbes et confortables sièges Recaro livrés de série. Même si les plastiques ne sont pas d’une qualité fabuleuse et que cette intérieur est finalement un poil triste, il donne une envie folle de prendre la route avec sa position de conduite quasi parfaite qui permet ainsi de faire corps avec la machine.

UNE AGILITÉ EXCEPTIONNELLE ET UNE PATATE D’ENFER

Reprenant les ingrédients de la Fiesta ST avec laquelle il partage l’ensemble de sa base technique, le Puma ST doit toutefois composer avec un centre de gravité plus élevé propre à l’architecture d’un SUV et aussi 75 kg de plus que la Fiesta. Mais preuve que le Puma ST n’a rien d’une sportive au rabais, les ingénieurs de Ford Performance, le département qui « bricole » les versions sportives des Ford, a parfaitement répondu aux contraintes en travaillant sur la liaison au sol avec des amortisseurs bi-tube plus durs, un train arrière rigidifié et des barres anti-roulis d’un plus gros diamètre. 

En action, le Puma ST dévoile vite son tempérament de petite GTi vive et extrêmement agile dans le serré grâce à une direction plus directe de 25% qu’un Puma de base. La caisse hyper rigide lève la patte arrière dans les appuis alors que pendant ce temps le train avant ne perd jamais le fil de la trajectoire avec une motricité qu’il est difficile de prendre en défaut, et ce même avec un véhicule équipé de pneus hiver. Pour l’occasion en cette période pré-hivernale, Ford avait équipé le Puma ST du performant Michelin Pilot Alpin 5 (Michelin Pilot Sport 4S de série) qui m’a bluffé par son efficacité sur le bitume froid des routes forestières de l’Oise et du circuit routier de Mortefontaine, cadre de cet essai. Il faut dire que la boite aux rapports parfaitement étagés, intègre un pont autobloquant mécanique (en option mais indispensable). Ce différentiel purement mécanique distribue le couple moteur à la roue la plus adhérente, tire en permanence l’auto en limitant le patinage au maximum. Ainsi équipé de ce différentiel mécanique, on exploite pleinement toutes les qualités du moteur 1.5 litre 3 cylindres turbo qui marche fort et propulse le Puma ST quasi aussi vite qu’une Fiesta ST sur l’exercice du 0 à 100 km. Ultra disponible et dépourvu d’inertie, ce moteur qui développe 200 ch et 320 Nm de couple donne toujours l’impression d’en avoir encore sous la culasse.

Le Ford Puma ST est une véritable GTi haute sur pattes qui lève d’ailleurs la patte dans les virages comme au bon vieux temps et on en redemande. Très amusant à conduire et bien équipé de série, le Puma ST s’affiche tout de même au tarif de 33 650 €, soit plus de 5 500 € que la version ST-Line X au moteur 1.0 155 ch avec hybridation légère et 6 900 € que la Fiesta ST qui reprend les mêmes ingrédients mécaniques, mais sans la polyvalence d’un SUV urbain qui offre plus d’espace à bord.

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

LA COTE DE VOTRE AUTO

PARTENAIRES

 

 

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans ESSAIS SUV 4x4