Suivez-nous sur

ESSAIS SUV 4x4

ESSAI TOYOTA YARIS CROSS 2021

UN JAPONAIS ORIGINE FRANCE GARANTIE

Dessiné sur la Côte d’Azur et fabriqué à Valenciennes dans le Nord, le SUV urbain Toyota Yaris Cross est le plus français de son segment. Un authentique Made in France qui bénéficie du label Origine France Garantie, gage qu’il est bien le plus français des japonais.

Avec le SUV urbain Yaris Cross, Toyota arrive sur un marché fort concurrentiel, dont les deux stars sont le Peugeot 2008 et le Renault Captur. Mais n°1 mondial oblige, le constructeur japonais a bien l’intention de boxer dans la même catégorie en prenant le pas sur de nombreux outsiders tels que les Nissan Juke, Citroën C3 Aircross, Seat Arona, Ford Puma, Opel Mokka, Skoda Kamiq, VW T-Cross, Fiat 500X ou encore Jeep Renegade. On peut faire confiance à Toyota qui a bien calculé son coup avec un bon positionnement prix/prestations/équipements/qualité afin de vite convaincre. Nul doute que le Yaris Cross va vite trouver son public.

UN JAPONAIS MADE IN FRANCE, COCORICO !

Le Yaris Cross est né du coup de crayon des designers du centre de style Toyota de Sophia-Antipolis près d’Antibes, et c’est au Nord dans l’usine de Valenciennes qu’il est fabriqué, pour l’ensemble du marché européen, aux côtés de la Yaris 4, sa soeur technique puisque les deux modèles partagent la même plateforme technique. Outre la certification Origine France Garantie, ce Yaris Cross qui « porte » fièrement la cocarde bleu-blanc-rouge, est également une formidable opportunité pour le site nordiste avec des embauches dans le cadre de l’arrivée sur les chaînes de ce petit SUV finalement bien plus français que certains concurrents français.

Presque trois décennies plus tard, Toyota semble refaire le coup du RAV4 original, celui de 1994, avec ce petit Yaris Cross. Fort d’une personnalité affirmée, il sort du lot et sur ce segment dont le premier critère d’achat est le design, on peut dire qu’il a tiré le bon numéro avec sa bonne bouille. Les habitués de la marque japonaise seront en terrain de connaissance puisque le petit baroudeur mixe des traits de Yaris 4 avec ceux d’un RAV4 de dernière génération à l’image des passages de roues carrés. À l’arrière, on retrouve en plus large et plus haut un dessin comparable à celui de la Yaris avec des feux full Led façon casquette. 

PLUS GRAND ET FACILE À VIVRE

Long de 4,18 m pour 1,76 m de large et 1,56 m de haut, le Yaris Cross conserve l’empattement de la citadine, tout en étant plus long de 24 cm par rapport à la Yaris. Un gabarit qui le destine à un usage plus familial mais qui trouve toutefois une limite avec une habitabilité réduite aux places arrière du fait d’un empattement qui finalement ne bouge pas. Heureusement, le coffre profite pleinement de cet allongement avec un beau volume de 397 litres, son  plancher modulable et sa plage arrière souple pour plus de modularité. En haut de gamme, le hayon s’électrise et devient donc automatique, ce qui est rare dans la catégorie et facilite vraiment la vie au quotidien. Avec son ergonomie bien pensée et son agencement quasi identique à la Yaris, le Yaris Cross est accueillant.

Une ergonomie que l’on retrouve dans la position de conduite qui offre de multiples latitudes en fonction des gabarits. Tout en étant plus haut, on peut conduire le Yaris Cross les « fesses » par terre tout en ayant un excellent champ de vision bien pratique en usage urbain. Sous le capot, l’offre est simple car constituée d’une seule et unique motorisation hybride de 116 ch qui associe un moteur thermique 3 cylindres 1.5 de 92 ch et un moteur électrique de 80 ch positionné dans la boite de vitesses auto e-CVT. En action, cette motorisation hybride est un régal en usage urbain, passant du thermique à l’électrique, sur une petite distance et basse vitesse, en toute transparence pour le conducteur. Malgré un embonpoint de quelques kilos par rapport à la Yaris, le Yaris Cross n’en demeure pas moins dynamique avec un châssis très équilibré, vif et précis dans son guidage, comme constaté sur les routes sinueuses de l’arrière-pays niçois. Hormis le comportement de la boite auto e-CVT avec son effet variateur qui nécessite un dosage permanent de la pédale d’accélérateur, évitant ainsi les envolées du régime moteur, le Yaris Cross est un excellent compagnon de route, confortable et ce même avec des roues de 18 pouces, tant que le revêtement n’est pas trop dégradé sinon quelques trépidations font leur apparition. Enfin et c’est l’une des forces de ce Yaris Cross, son appétit d’oiseau n’est pas qu’un argument marketing puisque lors de notre essai notre consommation fut de 5,6 l/100 km sur un parcours mixant ville et routes de montagne.

Le Toyota Yaris Cross va sans aucun doute se tailler une place de choix sur ce segment pourtant très concurrentiel des SUV urbains. Sa motorisation hybride efficace et à la consommation hyper contenue est son autre point fort en plus de son style très agréable et de sa polyvalence.

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

LA COTE DE VOTRE AUTO

PARTENAIRES

 

 

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans ESSAIS SUV 4x4