Suivez-nous sur

AUDI

ESSAI AUDI A1 SPORTBACK 30 TFSi 2022

CHIC, URBAINE ET SANS PLOMB

Lancée il y a maintenant trois ans, l’Audi A1 de seconde génération arrive prochainement au stade de la mi-carrière et aura droit à une mise à jour. Essai de la version coeur de gamme 30 TFSi au moteur 3 cylindres 110 ch qui carbure au sans plomb.

En s’invitant sur le segment des citadines premium avec sa rondouillarde A1 il y a plus d’une décennie, Audi a visé juste. La seconde génération lancée en 2019 confirme cette succes story. Malgré des tarifs élevés compris entre 22 000 et 35 000 euros pour le millésime 2022, l’A1 n’est pas bon marché, mais sa haute valeur résiduelle lui confère une cote élevée à la revente et la qualité de sa fabrication et de ses équipements lui permet de voir loin. Il ne lui manque plus finalement que quelques kWh afin d’être pleinement dans la tendance.

UN DESIGN AIGUISÉ

Ronde comme l’était un TT de première génération, l’Audi A1 de deuxième génération n’a plus rien a voir avec sa devancière, hormis une silhouette globale. Bien bien plus expressive grâce aux angles vifs et à un bouclier avant particulièrement ajouré et bodybuildé dans le pur esprit RS sur cette version S line, l’A1 Sportback 2 affiche clairement un design aiguisé que l’on personnalise à souhait avec de nombreuses options que l’on paye au prix fort, c’est une Audi même en format 4 mètres.

DIGITALISATION DE L’ESPÈCE

À l’intérieur, l’A1 propose un agencement façon aile d’avion orientée vers le conducteur. Connectée et digitale, la petite allemande dispose d’un écran tactile multimédia, mais aussi d’un tableau de bord digital de 10,25“. L’agencement et les équipements high tech compensent ainsi les quelques plastiques durs qui sonnent creux et qui ne font pas très premium.

CHÂSSIS SPORT

Au volant, l’A1 S line se montre résolument dynamique, efficace et ce malgré une motorisation peu puissante de seulement 110 ch avec son 3 cylindres TFSi essence couplé avec la boite auto S tronic 7 (BVM 6 disponible). Mais grâce à sa masse de moins de 1 200 kg et ses quatre roues aux quatre coins, limitant les porte-à-faux, l’A1 fait preuve d’un bel équilibre sur la route en enroulant les virages avec précision. Mieux suspendue, l’A1 2 fait prévaloir les avantages de la plateforme MQB A0 qui lui confère un empattement supérieur et des voies plus larges.

Forte d’un design plus marqué, de belles qualités routières et de vie à bord, l’Audi A1 de deuxième génération est une valeur sure. Malgré un tarif élevé, la petite allemande fait prévaloir ses atouts dont sa technologie embarquée. En l’absence de toute électrification alors que sa principale concurrente, la Mini, carbure aux électrons, l’A1 doit se renouveler prochainement afin de maintenir une certaine attractivité, mais on peut compter sur la marque allemande pour introduire quelques kWh lors d’une mise à jour technologique.

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

PARTENAIRES

 

 

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans AUDI