Suivez-nous sur

CITROËN

ESSAI CITROËN AMI 2020

LA NOUVELLE AMI…E DES VILLES

La marque au double chevron a toujours fait preuve d’audace. Avec l’Ami, Citroën va encore plus loin en bousculant les codes de la mobilité urbaine avec une auto biplace full électrique, sans permis et accessible dès l’âge de 14 ans.

Produit marketing ou vision réaliste du constructeur français d’une mobilité urbaine en plein bouleversement ? La Citroën Ami rentre finalement dans les deux cases et répond ainsi aux attentes des citadins, jeunes et moins jeunes. A mi-chemin entre un Renault Twizy et une Smart EQ Fortwo, l’Ami de Citroën est une petite auto biplace surprenante, au style pour le moins distinctif, dépouillée dans sa présentation intérieure mais qui possède l’essentiel, sauf la radio mais il existe une solution via un smartphone avec une enceinte connectée qui prend place au dessus du tableau de bord – et surtout elle est 100% électrique et on peut la conduire sans permis puisque l’Ami est un quadricyle. Le concept peut surprendre de la part d’un constructeur généraliste, mais l’Ami possède des arguments à faire valoir, à commencer par son prix attractif à partir de 6 000 € en entrée de gamme une fois déduit le bonus écologique de 900 €. Outre son tarif à l’achat, gamme de 6 000 € à 7 360 €, Citroën propose différentes formules de financement « à la carte », en auto-partage avec Free2Move ou encore en location longue durée à partir de 20 euros par mois (après un apport conséquent toutefois), soit le prix d’un abonnement mensuel à une option de TV payante.

UNE VSP ÉLECTRIQUE AU LOOK SINGULIER

Taillée dans un cube, l’Ami ne mesure que 2,41 m de long pour 1,39 m de large et 1,52 m de haut et ce n’est pas franchement un modèle d’aérodynamisme, mais pour un usage urbain et une VMax de 45 km/h, ce n’est pas forcément le premier critère. En tout cas sur celui du look, l’Ami détourne les regards des badauds sur son passage. Il faut dire que ce petit engin ne manque pas de pouvoir de séduction tel un jouet pour adulte et ado. Citroën qui est passé maître dans l’art de la personnalisation avec les C1 et C3 propose sur l’Ami des finitions et packs de personnalisation avec des bacs de rangement colorés pour le dessus de la planche de bord, des stickers, des enjoliveurs ou encore un becquet aérodynamique. Ce n’est pas la voiture à « Gégé », mais parfois on s’en rapproche. L’Ami confirme qu’elle n’est vraiment pas une voiture comme les autres jusque dans sa distribution puisque le gros des commandes passent par la vente en ligne ou encore via les magasins Fnac et Darty au beau milieu des trottinettes électriques. Comme quoi Citroën prend son Ami pour un modèle bien à part, il ne dit pas une automobile, mais un objet.  

UN HABITACLE TAILLE XXL

Taillée pour un usage urbain et ce d’autant que sa vitesse de pointe n’excède pas 45 km/h, la petite Ami va révolutionner le marché de la voiture sans permis (VSP) par son prix attractif et sa facilité d’utilisation. Construite sur un châssis tubulaire avec une carrosserie en plastique qui utilise des pièces identiques comme les boucliers avant et arrière mais aussi les deux portes inversées, l’Ami est finalement simple de conception et Citroën a cherché à réduire les coûts. Une fois à bord, la surprise concerne l’espace disponible pour les deux occupants et les nombreux petits espaces de rangement. Bien pensé même sans un réel coffre mais avec un emplacement pour une valise cabine logée sous la planche de bord, le cockpit est simple et ultra lumineux grâce au grand pare-brise et au toit vitré panoramique. L’Ami n’étant pas large, Citroën a reculé au maximum le siège du passager, laissant ainsi un maximum d’espaces aux épaules des deux occupants. Les sièges non réglables en inclinaison (et seulement celui du conducteur en profondeur) ne sont pas vraiment confortables et confirment que l’Ami est faite pour les petits trajets car on a vite mal aux fesses, surtout en passant sur le pavé parisien, cadre de notre essai. Pour les sensations de conduite, bah c’est une auto sans permis, sans bruit puisque électrique, avec une suspension bien raide et un petit moteur électrique de 6 kW qui la propulse dès que la feu passe au vert mais on plafonne vite. Rien de bien extraordinaire sinon que sa visibilité est exceptionnelle et comme on se « traîne » au milieu des vraies voitures, autant avoir une bonne vision globale de la situation. 

Alors, l’Ami est-elle la meilleure Ami…e des villes ? Difficile d’y répondre après cet essai. Si la petite Citroën a vraiment des arguments à faire valoir, dont ses tarifs attractifs, elle ne règle pas tout en terme de mobilité urbaine car l’Ami ne peut pas prendre une voie rapide, un périph’ et elle ne se gare pas aussi facilement qu’un 2 roues.

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

LA COTE DE VOTRE AUTO

COMPARATEUR ASSURANCE

PARTENAIRES

 

 

PUB

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans CITROËN