Suivez-nous sur

ELECTRIQUE & HYBRIDE

ESSAI HONDA JAZZ e:HEV HYBRID ALPHA TAURI 2020

LA JAZZ QUI CONNAÎT LA MUSIQUE

Citadine polyvalente familiale du genre pas énervée, la nouvelle Honda Jazz e:HEV Hybrid n’a rien d’une voiture de course. Et pourtant, la petite japonaise avec sa bouille de monospace bouscule les idées reçues en s’affichant dans la robe d’une certaine Alpha Tauri, la Formule 1 italienne et au moteur Honda de Pierre Gasly. Un clin d’oeil au récent vainqueur du Grand Prix d’Italie 2020 et dont le point commun principal est d’être toutes les deux hybrides.

Une Honda Jazz e:HEV Hybrid arborant la déco de la F1 Alpha Tauri motorisée par Honda, au départ ce n’était qu’un simple projet digital purement virtuel et rien de plus. Mais voilà du rêve à la réalité, il arrive parfois qu’un projet sorte de son écran pour devenir bien réel et c’est exactement le cas de cette Art Car qui reprend la déco de la monoplace de Pierre Gasly, pilote Alpha Tauri Honda et vainqueur du Grand Prix d’Italie en septembre dernier. Ce projet est né de l’idée de l’attachée de presse de la marque nippone en France. Amoureuse de sport auto et de « sa » marque, elle a fait de la nouvelle Jazz e:HEV la voiture officielle du jeune pilote normand. Elle aurait pu prendre une NSX ( réservée au Père Noël ! ) ou une Civic Type R, deux sportives emblématiques de la marque, et bien non ce sera la nouvelle Jazz e:HEV avec sa silhouette de monospace bien loin des codes de la voiture sportive. Pas de problème, on prend car il y a avec le covering un petit air de F1, alors du coup notre shooting photos s’est déroulé sur un circuit, à l’attaque ! normal quoi.

NOUVEAU LOOK ET TOUJOURS ASTUCIEUSE

Avec sa ligne plus sage et plus arrondie, la Jazz partition 2020 est en rupture stylistique avec sa devancière afin d’être en phase avec sa clientèle de jeunes couples, mères de famille et de retraités. Une silhouette moins agressive qui se décline également en version baroudeuse Crosstar dans l’esprit SUV avec garde au sol surélevée et protections de carrosserie. À l’intérieur, cette Jazz est facile à vivre et impressionne par son espace à bord et sa luminosité. Bien aidée par sa silhouette monocorps, la Jazz offre l’un des meilleurs volume habitable du segment et des astuces dont les fameux sièges arrière « magiques » avec une assise qui se relève verticalement et libère ainsi un volume appréciable de chargement latéral situé derrière les sièges avant. Avec la hauteur importante sous plafond, c’est loin d’être bête et surtout hyper utile. Pour le reste, la nouvelle Jazz e:HEV reste simple avec un écran digital aux fonctions basiques en guise de tableau de bord et pas besoin d’avoir fait Math Sup pour comprendre son fonctionnement. Au centre de la planche de bord hyper épurée et toute plate, on trouve un écran tactile, enfin de nouvelle génération, qui abrite l’info-divertissement avec des services connectés et la navigation Garmin. Comme de coutume dans une petite Honda, les plastiques durs ne sont pas très agréables au toucher et à l’oeil, mais la construction est sérieuse et solide.

MODE MACHINE À LAVER

En action, on apprécie tout de suite son confort avec une suspension qui filtre bien les irrégularités de la chaussée, dont les nombreux ralentisseurs qui polluent nos villes. Citadine par excellence, la Jazz e:HEV excelle dans ce registre du confort et à l’inverse son moteur est une purge totale, sans caractère et qui hurle en permanence. Un ensemble thermique-électrique qui rappel les « belles » heures de la Honda Insight, une espère de Prius des années 2000 avec un physique pas facile et une motorisation à la sonorité plus proche de la machine à laver en plein cycle d’essorage que du moteur d’une auto. Seul point positif de cette motorisation hybride, son fonctionnement qui privilégie toujours le mode électrique et en ville ça marche d’enfer et du coup la consommation est vraiment hyper réduite avec une moyenne constatée, en faisant gaffe à la pédale de droite, de 5,9 litres aux 100 km en usage urbain. Oui, on a joué le jeu en gardant le « mode Gasly » pour notre shooting-essai sur piste.

Même dans cette version très exclusive Alpha Tauri, la nouvelle Honda Jazz e:HEV est la plus astucieuse des citadines polyvalentes et surtout une espèce en voie de disparition avec sa silhouette de monospace plus vraiment tendance. Sa motorisation hybride parfaitement adaptée en usage urbain fera le bonheur d’une clientèle « verte » pas vraiment soucieuse des performances et pour qui l’affolement permanent du régime moteur fait parti de la playlist de l’info-divertissement.

Remerciements : Pour son accueil et la mise à disposition de la piste pour notre shooting photos, nous remercions Racing Kart JPR du circuit de la Métropole à Ostricourt (59)

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

LA COTE DE VOTRE AUTO

PARTENAIRES

 

 

PUB

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans ELECTRIQUE & HYBRIDE