Suivez-nous sur

ESSAIS

ESSAI HYUNDAI i20 3 2021

UNE CORÉENNE DÉVERGONDÉE ET TECHNO

Citadine polyvalente de la marque coréenne, la i20 se lâche en matière de design et de technologie avec cette 3ème génération plus mature. Une nouvelle i20 plus expressive et dévergondée qui a bien l’intention de batailler ferme dans le rang des outsiders, derrière l’intouchable duo français 208-Clio. 

Il n’est facile de faire son trou dans le segment très concurrentiel des citadines polyvalentes au pays des 208 et de la Clio. Mais nul doute que cette nouvelle i20, troisième du nom, compte bien se mettre en avant en misant tout d’abord sur sa plastique aguicheuse et inédite, mais aussi sur sa technologie d’hybridation légère 48V.

UN DESIGN AUX ANGLES AFFIRMÉS

Audacieuse, le nouvelle i20 a bien l’intention de bousculer les codes avec son style musclé et plus sportif. Si Hyundai cherchait un moyen de sortir du lot, il frappe fort car cette i20 3 se montre originale et ne passe pas inaperçue. Dans la démarche, la i20 3 rejoint la nouvelle Peugeot 208 et si les deux autos n’ont rien à voir en matière de style, elles se démarquent toutes les deux par une certaine originalité. Tout en reprenant la plateforme de la précédente génération qu’elle partage avec sa cousine Kia Rio dernièrement restylée, la nouvelle i20 3 se montre plus large et plus basse que sa devancière, tout en conservant la même longueur. Avec les roues de 17 pouces, ses porte-à-faux réduits, ses angles et arêtes vives, cette nouvelle i20 se remarque au premier coup d’oeil.

À l’intérieur, la coréenne joue la même partition en misant sur un design moderne et pour le moins flatteur, surtout dans cette présentation bicolore noir/beige très agréable à l’oeil. Toutefois, l’omniprésence de plastiques durs gâche la bonne impression générale alors que la montée technologique saute aux yeux sur cette version Creative, l’avant dernier niveau de finition avant le full haut de gamme Executive, avec son tableau de bord digital 10,25“ et personnalisable selon le mode de conduite choisi (Eco, Normal et Sport) et son écran central tactile, également de 10,25“, sur lequel on retrouve la navigation et l’info-divertissement compatible Apple CarPlay et Android Auto. L’espace à bord est appréciable pour 4 personnes, sachant que le 5ème siège au centre de la banquette arrière (plutôt ferme) n’est vraiment pas fait pour un long déplacement et encore moins pour un adulte. Enfin, avec 352 litres, le coffre se montre dans la bonne moyenne pour la catégorie, sachant que le double fond n’est pas utilisable puisqu’il est occupé par la batterie Lithium-ion du système de micro-hybridation. Sous le capot, la nouvelle i20 fait dans la simplicité avec deux moteurs essence 1.2 de 84 ch et 1.0 T-GDi 100 ch avec hybridation légère, notre version d’essai. Ce moteur T-GDi 100 peut recevoir la boite auto double embrayage DCT-7 avec fonction roues libres.

HYBRIDATION LÉGÈRE TRÈS LÉGÈRE

L’autre nouveauté de cette i20 3 est l’introduction d’une hybridation légère 48V alimentée par une batterie qui se recharge lors des décélérations et des freinages. Ce système micro-hybride est constitué d’un alterno-démarreur qui est juste perceptible lors de l’usage du Start/Stop en usage urbain. Au volant, cette nouvelle i20 ne révolutionne pas le genre, mais se montre agréable avec un couple disponible sur les bas régimes. Très silencieuse avec l’absence de vibration de son 3 cylindres, la coréenne est néanmoins bien ferme dans son amortissement, surtout avec les roues de 17 pouces lorsque la route se dégrade. La trop grande douceur de la direction assistée électriquement enlève une part du ressenti au volant, mais elle compense par un guidage vif et précis. Si le comportement routier n’a pas la rigueur et la finesse d’une référence comme la 208, il se montre néanmoins très neutre, rigoureux et sécurisant, à défaut d’être joueur. Les différentes aides à la conduite rassurent également le conducteur, même si l’aide au maintien dans la voie est un peu trop intrusive et du coup on le déconnecte rapidement d’une pression d’un bouton sur le volant.

Bien née et forte en style et malgré l’omniprésence de plastiques durs dans son habitable, cette nouvelle Hyundai i20 3 possède des arguments pour convaincre. Même si son tarif semble élevé par rapport à la concurrence, la coréenne compense par une belle dotation technologique de série et une garantie 5 ans kilométrage illimité.

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

LA COTE DE VOTRE AUTO

PARTENAIRES

 

 

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans ESSAIS