Suivez-nous sur

DACIA

ESSAI DACIA DUSTER 3 2024 LE MEILLEUR C’EST LE DUSTER !

Look affirmé, vie à bord, équipements et connectivité, motorisations modernes, confort, comportement routier et rapport qualité-prix-prestations imbattable, pas de doute le meilleur c’est le Duster, une véritable dinguerie qui va faire un carton.

Depuis sa révélation fin novembre et sa première au salon de Genève en mars, le Dacia Duster de 3e génération suscite un vif intérêt, d’abord dans les médias à l’image de votre magazine qui a battu son record d’audience en décembre dernier avec la présentation du Duster 3 en statique, mais aussi dans les concessions de la marque puisque le carnet des commandes est pour le moins prometteur avec cette nouvelle génération qui a séduit avant même son lancement commercial en ce mois de juin.

Un concept-car échappé d’un centre de style !

Dérivé du concept Bigster, le Duster 3 s’affiche avec un style fort et hyper distinctif à la manière d’un concept-car échappé d’un centre de style, mais qui roule sur toutes les routes, et plutôt bien et pour moins de 30 000 euros en prenant la version Hybrid 140 finition haut de gamme. Il gagne réellement en puissance avec une face avant verticale boostée par un bumper avec un « ski » central teinté dans la masse (idem à l’arrière), des ouies latérales d’aération pour l’aérodynamisme, une calandre qui fait la jonction avec les phares donnant l’impression d’un bandeau unique qui élargie la voiture et un capot moteur plat avec un bossage central qui fait que l’on pense qu’il cache dessous un gros V8. De profil tout en gardant sa ligne de Duster, la ceinture de caisse est plus haute avec une surface vitrée plus réduite « à l’allemande », les traits de caisse sont plus vifs et les protections de carrosserie (passages de roues, bas de caisse, protections des portes avant façon Land Rover Defender) dont le plastique brut non peint comprend jusqu’à 20% de matière recyclé afin de réduire l’empreinte carbone, renforcent l’aspect baroudeur et sa solidité. A l’arrière, les ailes musclées débouchent sur une lunette arrière plus inclinée, un becquet aérodynamique plus imposant et des feux arrière tridimensionnels, le tout avec de belles roues de 18 pouces avec des pneus au diamètre plus important et des porte-à-faux réduits. L’intérieur surprend également par une présentation flatteuse et une réelle montée en gamme malgré l’omniprésence de plastiques durs. La planche de bord plus haute, plus large et verticale abrite un nouvel écran central tactile de 10,1 pouces alors que le poste de pilotage peut compter sur un tableau de bord digital 7 pouces (sauf en entrée de gamme) et un volant avec des méplats inférieur et supérieur. Le style de l’habitacle est dans la continuité de l’extérieur et l’incrustation Duster dans le bandeau central réaffirme le côté baroudeur, comme dans une Jeep.

Une recette technique qui marche

Pour sa conception, Dacia utilise la plateforme modulable CMF-B de Renault Group ainsi que les dernières motorisations hybrides Hybrid 140 avec la fameuse boite auto à crabots et sans embrayage déjà monté dans le Jogger, ainsi que le nouveau TCe 130 ch 3 cylindres turbo mild-hybrid 48V, sans oublier la version GPL Eco-G 100. Tout en gardant exactement la même longueur (4,34 m), il se distingue par des volumes et des proportions différentes que son prédécesseur.

Le confort est désormais livré de série !

L’autre bond en avant de ce nouveau Duster 3 est le confort de roulement. L’utilisation de la nouvelle plateforme CMF-B, identique au Jogger et aux Renault Clio et Captur, change radicalement la donne avec un amortissement d’un tout autre calibre que sur le Duster 2. Terminé les mouvements de caisse perturbateurs, les remontées de couple dans le volant et ce côté « pompe à vélo », le Duster 3 est désormais bien posé sur le bitume et plus précis dans sa conduite et sa suspension filtre parfaitement les irrégularités de la chaussée. C’est bluffant d’efficacité et ce même avec les jantes de 18 pouces de notre version d’essai Extrême dont les pneus aux flancs hauts contribuent à la filtration du revêtement lorsqu’il est dégradé. Dacia a également travaillé sur les sièges qui offrent un meilleur maintien ainsi qu’une densité de mousse plus ferme. La direction est également plus précise et surtout consistante, on sent enfin parfaitement la route et elle participe pleinement au confort de conduite et au dynamisme.

Proposé au lancement avec la motorisation GPL Eco-G 100 ainsi que le TCe 130 mild-hybrid qui peut recevoir la transmission 4×4 avec une boite mécanique 6 rapports, le nouveau moteur Hybrid 140 est la tête d’affiche de ce Duster 3, mais il n’est proposé qu’avec la boite auto EDC qui fait un peu ce qu’elle veut avec un régime moteur qui n’est parfois pas vraiment en adéquation avec le profil de la route et la vitesse de déplacement. Une forte accélération est (trop) souvent synonyme de hurlement avec un régime qui monte très haut et seul le levé de pied permet un passage au régime supérieur, calmant ainsi la « bête ». C’est une habitude à prendre, mais on regrette l’absence de palettes au volant qui permettraient ainsi un changement des vitesses par le conducteur et lorsqu’il le souhaite.

Le Duster 3 dans sa version Journey avec moteur TCe 130

Réussite totale, le Duster 3 offre le meilleur de l’expérience Dacia au juste prix et avec un look réellement canon digne d’un concept car. Même si les prix grimpent avec l’introduction de nouveaux équipements technologiques, dont certaines aides à la conduite désormais obligatoires, Dacia reste fidèle à son ADN tout en se montrant moins cher que la concurrence en proposant l’essentiel au juste prix et le Duster 3 n’a pour le moment aucun adversaire en face de lui.

Photos Laurent SANSON

« de 2 »
« de 2 »

CATÉGORIES & MARQUES

PARTENAIRES

 

 

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

L'ACTU SPORT EN NORD

Plus dans DACIA