Suivez-nous sur

DACIA

ESSAI DACIA SANDERO STEPWAY 3 2021

ELLE A VRAIMENT TOUT D’UNE GRANDE !

Version préférée de la marque roumaine à bas prix en France, la Dacia Sandero Stepway fait peau neuve, se modernise et démontre qu’elle a désormais tout d’une grande, avec un prix toujours imbattable.

On aime ou pas Dacia et sa manière de faire du neuf avec du « vieux », mais force est de reconnaitre qu’en 15 ans le constructeur roumain s’est taillé une sacrée réputation avec ses Logan, Sandero et Duster. En France, Dacia est même avec la Sandero la marque leader pour les ventes aux particuliers devant Peugeot et sa 208. C’est tout dire de l’engouement que suscite la marque qui avec cette 3ème génération de son modèle star, la Sandero et sa variante Stepway qui représente plus de 60% des ventes du modèle, va encore battre de nouveaux records. 

UN LOOK DE POLO

Totalement renouvelée tout en conservant un réel air de famille avec la seconde génération, la Sandero 3 se distingue tout d’abord par son design plus travaillé et plus musclé. On lui trouvait sur la précédente version un petit air de VW Polo et cette nouvelle mouture s’affirme encore plus germanique dans les traits, encore plus Polo devant comme derrière au niveau du dessin du hayon. On lui trouve également un quelque chose de Clio 5 dans sa silhouette, et pour cause puisqu’elle lui pique sa plateforme CMF dans une version simplifiée. Typée aventurière qui colle parfaitement à la tendance SUV du moment, la Sandero Stepway 3 s’affiche clairement plus moderne, plus sérieuse et surtout plus robuste et qualitative. Plus haute de 40 mm que la Sandero berline, la Sandero Stepway 3 se démarque par des éléments distinctifs de protection façon 4×4 sur les boucliers, les entourages d’ailes et les bas de caisse, sans oublier les barres de toit pour un style résolument typé aventure.

UNE BASE TECHNIQUE DERNIÈRE GÉNÉRATION

Alors que la Sandero 2 reposait sur la vieille plateforme de la Renault Clio 2 qui datait des années 90-2000, la Sandero 3 passe un réel cap en utilisant la toute dernière base technique CMF de la Renault Clio 5. Plus longue de 2 cm et plus large de 5 cm, la nouvelle Sandero Stepway est également plus basse de 2 cm et du coup, elle se montre bien mieux assise sur ses 4 roues et ce d’autant que les voies sont élargies de 29 mm et l’empattement allongé. Une fois à l’intérieur, la Sandero Stepway fait sa révolution en se montrant bien plus moderne, plus technologique et qualitative que la précédente génération. Le bond en avant est spectaculaire et la qualité perçue est d’un excellent niveau avec l’apparition de tissu sur la planche de bord qui pourtant constituée de plastiques durs donne une véritable impression de qualité. On remarque également posé au centre de la planche de bord et dans le champ de vision du conducteur, l’écran tactile 8 pouces du système d’info-divertissement. Ce système intègre la connexion sans fil Apple CarPlay et Android Auto, ce que ne possède pas la Clio 5. Dacia a également bien pris en compte les remarques justifiées sur la position trop basse de l’écran qui nécessitait de quitter la route des yeux pour le manipuler, ce qui n’est plus le cas avec le nouveau système. La nouvelle Sandero 3 embarque de série de nouveaux systèmes de sécurité active avec désormais 6 airbags (au lieu de 4), le freinage automatique d’urgence et l’appel d’urgence. On note dans les options le système de surveillance des angles morts, la caméra de recul et bien entendu le Media Nav.

En action, la Sandero Stepway surprend par sa polyvalence et facilité d’utilisation. Même équipée de la boite auto CVT qui n’est pas ce qui offre le meilleur agrément en conduite, le bloc 3 cylindres essence fait le travail avec seulement 90 ch et le handicap de cette boite qui lui mange du couple et le rend poussif. Le châssis surprend pas sa tenue de route optimisée et qui n’a plus rien à voir avec son prédécesseur. Malgré une direction électrique qui n’offre aucun ressenti, l’inscription en virage est précise et la Sandero Stepway se cale sur son appui en prenant le minimum de roulis. On va pas dire qu’elle vire à plat, mais presque. Autant sur la précédente Sandero la suspension jouait parfois la pompe à vélo, autant cette nouvelle mouture à l’amortissement totalement revu gère parfaitement sa verticalité, même sur une route dégradée.

Le bond en avant d’une génération à l’autre est spectaculaire pour la Sandero 3 et sa déclinaison baroudeuse Stepway. Dacia a encore vu juste et comme son look est plutôt sympa, sa finition en très nette progrès malgré l’utilisation de plastiques durs, ses équipements de dernière génération et que sa base technique lui permet d’offrir un comportement routier plus rigoureux digne de modèles supérieurs, on peut prédire sans prendre le moindre risque un nouveau succès pour cette 3ème génération et ce d’autant que l’écart de prix entre l’ancienne et la nouvelle reste extrêmement contenu et comme toujours hyper compétitif et sans concurrence. La recette Dacia finalement.

Photos Laurent SANSON

« 1 de 2 »

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

LA COTE DE VOTRE AUTO

COMPARATEUR ASSURANCE

PARTENAIRES

 

 

PUB

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans DACIA