Suivez-nous sur

ESSAIS SUV 4x4

ESSAI RENAULT ARKANA 2021

PLANÈTE ARKANA

Avec son design dynamique mixant l’avant d’un Captur avec l’arrière de la berline Talisman, le Renault Arkana est doublement atypique puisqu’il est l’unique SUV Coupé proposé par un constructeur généraliste sur le marché européen. Bienvenue sur la planète Arkana.

Le constructeur au losange est entré en « Renaulution » pour construire son futur sous la houlette de son nouveau boss italien, Luca de Meo. Si l’électrique est plus que jamais au coeur de la stratégie de la marque, il reste une petite place pour des produits atypiques à l’image de l’Arkana, croisement d’un Captur et d’une berline Talisman dans le style. Avec un Kadjar en perte de vitesse et au design dépassé, cet Arkana avec sa ligne originale de SUV Coupé arrive finalement au bon moment pour permettre à Renault de sortir du lot sur le segment hyper concurrentiel des SUV compacts généralistes. Sur le coup, on peut dire que la démarche de la marque au losange est loin d’être bête en osant une carrosserie ultra distinctive et unique sur le marché des SUV généralistes.

UN SUV COUPÉ GÉNÉRALISTE ATTRAYANT

L’histoire de l’Arkana est longue comme un roman de Leon Tolstoï. Destiné dans un premier temps au seul marché russe en utilisant la base du Dacia Duster, l’Arkana version Renault destiné au marche européen occidental n’a plus rien à voir avec la version russe, hormis la silhouette, le nom et l’usine de fabrication Renault-Samsung en Corée du Sud qui produit également son frère asiatique, le XM3 de Samsung Motors. Pour le reste, tout est nouveau sur cet Arkana, de la plateforme CMF-B de dernière génération des Clio 5 et Captur 2, à la motorisation essence TCe 140 ch avec hybridation légère 12V de notre version d’essai disponible au lancement. Outre ce moteur TCe 140 mild-hybrid, Renault a également prévu une version hybride qui reprend la motorisation de la Clio 5 E-Tech Hybrid.

LOOK « F1 » ET ESPRIT DE FAMILLE

Introduire la finition R.S Line sur un SUV Coupé peut paraître hors sujet mais pourtant celle-ci lui va comme un gant. Le bouclier avant est de ce fait dessiné autour de la fameuse lame « F1 » propre aux versions R.S. Le toit contrasté avec l’exclusive teinte orange Valencia (uniquement sur R.S Line) et les jantes de 18 pouces peintes en noir, confère à l’Arkana une silhouette réellement dynamique et distinctive. À l’intérieur, la présentation se veut également sportive avec une planche de bord reprise du Captur qui s’habille d’un bandeau carbone souligné d’un liseré rouge dans sa façade, Volant sport 3 branches avec surpiqûres, tout comme les sièges et le pommeau de sélection des vitesses, l’Arkana R.S Line présente plutôt bien et c’est d’ailleurs une agréable surprise. Au centre, on retrouve le système d’info-divertissement via un bel écran vertical de 9,3 pouces. Plus long que le Captur de 34 cm, l’Arkana avec son 4,57 m est même supérieur au Kadjar de 8 cm. Cette taille maxi avec un empattement allongé de 2,72 m profite directement à l’habitabilité à bord et surtout aux places arrière avec un espace aux jambes supérieur de plus de 5 cm par rapport au Kadjar et une belle garde au toit pour les occupants. Même le coffre s’allonge avec une belle longueur de chargement et un volume de 513 litres, de quoi satisfaire les familles.

COMPORTEMENT DYNAMIQUE

L’Arkana R.S Line ce n’est pas qu’un look puisque Renault a souhaité le rendre réellement dynamique en optimisant les réglages de la suspension, mais aussi de la direction qui se montre plus directe et informative. Avec l’amortissement plus ferme et un guidage plus précis, l’Arkana est vif et réactif, mais il n’aime néanmoins pas trop les revêtements dégradés avec des trépidations à faible vitesse, comme sur un Captur monté en 18 pouces finalement. Autant dire que par rapport au Kadjar sans saveur particulière dans sa conduite, l’Arkana est une « F1 », surtout si on le conduit en sélectionnant le mode Sport qui permet également au moteur 1.3 TCe mild-hybrid (avec alterno-démarreur) de 140 ch de mieux s’exprimer, sans être trop poussif.

Fort d’une personnalité atypique et unique sur le segment des SUV compacts généralistes, l’Arkana a réellement une belle carte à jouer en prenant le relais d’un Kadjar plus petit, plus cher, moins beau et moins dynamique. Avec l’introduction dans la gamme de la motorisation E-Tech Hybrid 145 ch et en fin d’année d’un « gros » moteur de 160 ch sur la même base que le 1.3 TCe 140 mild-hybrid, nul doute que l’Arkana possède de véritables atouts, dont ses prix attractifs sur le segment.

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

LA COTE DE VOTRE AUTO

PARTENAIRES

 

 

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans ESSAIS SUV 4x4