Suivez-nous sur

ESSAIS SUV 4x4

ESSAI SEAT ARONA 2022

HOLA! HOLA! ARONA

Fort de son succès, le Seat Arona évolue avec quelques retouches à l’extérieur, mais surtout avec une modernisation de sa planche de bord et l’apport de nouveaux équipements technologiques. Un facelift efficace qui comble les petites lacunes de la première mouture.

Devenu l’un des piliers de la gamme Seat avec l’incontournable Ibiza, sa soeur technique, le SUV urbain Arona passe par la case facelift de mi-carrière. Lancé en 2017 et vendu à 400 000 exemplaires, l’Arona a vite séduit et il faut dire que Seat a visé juste en concevant un SUV bien dessiné, bien pensé et aux tarifs bien placés. Du coup, le succès fut quasi instantané et comme on ne change pas une formule qui marche, Seat ne prend pas le moindre risque en améliorant juste ce qui pouvait faire débat auprès des clients.

SPORT ET BAROUDEUR, CHACUN SA VERSION !

Avec son haut de gamme coiffé par les finitions FR et Xperience, Seat offre deux univers, l’un plus sportif et l’autre estampillé baroudeur qui se démarque par l’intégration dans le bouclier avant de phares antibrouillard lenticulaires positionnés à mi-hauteur près de la calandre et de gros sabots laqués gris argent façon 4×4 à l’avant comme l’arrière. Un nouveau look qui charge un peu la face avant de l’Arona Xperience, mais comme le client est roi Seat laisse la possibilité de choisir un bouclier « classique », comme sur la version FR de notre modèle d’essai, qui propose un dessin plus épuré. On note également des phares full Led désormais disponibles sur toutes les versions, même l’entrée de gamme. Extérieurement, ce facelift s’accompagne également de nouvelles jantes alu, d’une nouvelle signature du nom au centre du hayon et de nouveaux coloris, dont ce bleu très lumineux de notre version d’essai FR animée par le moteur TSi de 150 ch couplé avec la boite auto DSG, un classique qui ne change pas.

LA VRAIE NOUVEAUTÉ EST À L’INTÉRIEUR

Vous l’avez compris, c’est donc dans l’habitacle que l’Arona 2022 change le plus avec une toute nouvelle planche de bord qui monte en gamme avec un plastique moussé sur l’intégralité de sa casquette et un nouvel agencement matérialisé par l’intégration d’un écran 9,2 pouces en position haute, type flottant, et non plus intégré dans la planche de bord. Plus accessible, le pilotage du système d’info-divertissement se montre ainsi plus intuitif et ce d’autant que la reconnaissance vocale « Hola Hola » fait son apparition. Connecté, l’Arona le reste avec une compatibilité désormais sans fil Apple CarPlay et Android Auto. On note également de nouvelles buses d’aération éclairées, donnant ainsi plus de modernisme et de fun. La montée en gamme de cette nouvelle planche de bord saute aux yeux et l’Arona y gagne vraiment en qualité perçue. Sur le contenu technologique, on note également de nouvelles aides à la conduite avec le Travel Assist et le Side Assist.

En action sur les routes humides du Pays Basque espagnol, on a vite retrouvé les qualités routières de l’Arona avec une certaine vivacité et un amortissement ferme, mais pas inconfortable même en 18 pouces. Seul bémol accentué par les conditions de route, des pertes d’adhérence et de motricité par la faute des pneumatiques Hankook Ventus Prime 18 pouces totalement inadaptés. Selon Seat France, les Arona destinés au marché français disposeront d’une autre monte, on le souhaite pleinement d’autant que le TSi 150 est un moteur qui offre de belles performances malgré les rapports longs de la boite auto à double embrayage DSG7 qui n’aime pas qu’on la bouscule en mode Sport, mais pour une utilisation normale elle est une alliée de choix.  

L’Arona millésime 2022 bonifie pleinement son excellente base en y ajoutant un intérieur plus qualitatif et technologique. Les petites évolutions esthétiques sont légères, mais offrent un caractère plus expressif. Agréable à vivre et performant (hormis les pneus de notre version d’essai), l’Arona restylé fait également preuve d’un très bon rapport qualité/prix, ce qui le positionne parfaitement face aux stars du segment, les Peugeot 2008, Renault Captur et dans une moindre mesure le Ford Puma. 

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

LA COTE DE VOTRE AUTO

PARTENAIRES

 

 

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans ESSAIS SUV 4x4