Suivez-nous sur

ELECTRIQUE & HYBRIDE

ESSAI SUZUKI VITARA 4 1.4 BOOSTERJET HYBRID 2020

DES VITAMINES ÉLECTRIQUES POUR LE VITARA

L’hybridation légère est le leitmotiv du constructeur japonais qui bascule ainsi l’ensemble de sa gamme vers un système mild-hybrid. C’est désormais au tour du SUV iconique de la marque, le Vitara, de mettre les Watts !

Derrière son regard constitué de nouveaux phares à Led, le Vitara 2020 n’offre rien de bien nouveau sur le plan esthétique hormis cette signature lumineuse différente et ce petit logo Hybrid sur fond bleu collé sur le hayon sous le nom Vitara en lettres chromées. C’est donc à l’intérieur qu’il faut se rendre pour découvrir la nouveauté 2020, mais une fois encore rien de bien neuf une fois la porte ouverte puisque le Vitara 2020 ressemble comme une goutte d’eau au millésime précédent qui bénéficiait d’un facelift de mi carrière – lire notre essai du Vitara 4 AllGrip 2019. Mais alors, quelle est cette nouveauté dont parle la marque japonaise ? Direction le compartiment moteur et enfin la voici sous la forme d’un tout nouveau moteur 4 cylindres turbo essence 1.4 litre boosté par un système d’hybridation légère 48V qui lui donne des Watts électriques en plus des chevaux thermiques. 

MILD-HYBRID

Modèle star du constructeur japonais et précurseur du segment des SUV compact dès 1988, le Vitara de 4ème génération reste une valeur sûre mais face aux modernes Peugeot 2008, Renault Captur, Nissan Juke ou Skoda Kamiq, il ne va pas être simple de sortir du lot et ce d’autant que pointe en face de lui un concurrent direct au sacré look et bénéficiant lui aussi d’un mild-hybrid, le Ford Puma mHEV 125 ch. Avec l’apport de l’hybridation légère, nul doute que l’avenir va s’éclaircir un peu pour un modèle qui s’est tout de même vendu à près de 7 000 exemplaires en France en 2019, en version thermique. C’est loin des stars françaises, mais ce chiffre est honorable pour un modèle aux formes classiques et dont l’intérieur semble daté d’une autre époque. Moins moderne que la concurrence, le Suzuk’ mise donc sur sa techno mild-hybrid et sa double offre 4×2 et 4×4 pour poursuivre sa route et finir en beauté sa carrière avant l’arrivée d’un Vitara 5 qui sera alors peut-être produit sur une base Toyota puisque Suzuki a signé un accord de coopération avec le géant japonais. Affaire à suivre !

MOINS DE CHEVAUX, MAIS UN MEILLEUR AGRÉMENT DE CONDUITE

Profitant du facelift début 2019 sur son Vitara 4, Suzuki avait introduit de série, en plus du bloc 1.4 Boosterjet de 140 ch, le moteur 3 cylindres 1.0 litre de 111 ch. Un peu plus d’un an après, ce dernier est remisé au profit d’un seul et unique moteur turbo essence 1.4 Boosterjet équipé de la technologie mild-hybrid. Ce moteur est revu pour l’intégration de l’hybridation légère avec de nouveaux injecteurs 7 trous qui permettent une injection de l’essence avec une pression plus élevée de 350 bars qui améliore la combustion. Mais ce n’est pas tout, le bloc 1.4 bénéficie d’un calage variable de la distribution électrique ainsi que d’un taux de compression modifié et d’une vanne EGR refroidie. Sur la fiche technique, il perd des chevaux puisque sa puissance est désormais de 129 ch contre 140 ch dans la version thermique 100%. Le système de micro-hybridation, qui est alimenté par une batterie Lithium-ion qui se recharge lors des freinages et décélérations, apporte pour sa part un gain de 10 kW et 53 Nm de couple en plus.

En action sur les très belles routes du Finistère et de la presqu’île de Crozon, cadre de notre essai, le Vitara Hybrid nous a séduit par son agrément au volant. Même si l’assistance électrique est très furtive en apportant sa puissance sur le début de l’accélération, elle procure un vrai petit coup de boost alors que le turbo n’est pas encore entré en action. L’objectif étant de réduire les consommations avec ce système simple, ce moteur fait le job puisque lors de notre essai notre consommation en roulant tout à fait dans les clous tournait autour des +/- 7 l/100 km alors que l’ancienne version toute thermique de ce 1.4 Boosterjet tournait plutôt vers 8,5 l/100 km, voir plus en appuyant un peu. Pour le reste, ce Vitara 4 Hybrid reste un Vitara 4 sur la route avec une direction très et trop assistée et un comportement routier sain à défaut d’être très excitant.

Techniquement, c’est pari gagné pour Suzuk’ avec le passage de son icône Vitara en version hybride. La version 100% thermique reste encore au catalogue le temps d’écouler les stocks, donc autant basculer tout de suite vers cette version hybride qui nécessite un surcoût de l’ordre de 1 500 euros à finition équivalente et qui s’affiche tout de même à 25 790 € pour notre version d’essai, un tarif quasi équivalent aux autres SUV bien plus modernes et avec des lignes plus sexy. Disponible pour le moment avec une boite mécanique 6 rapports en 2 comme en 4 roues motrices, le Vitara 4 Hybrid aura bien droit à la boite auto d’ici fin 2020.

Photos Laurent SANSON / Presqu’Île de Crozon – Finistère (29)

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

IDENTIFIER VOTRE VÉHICULE

PUB

LA COTE DE VOTRE AUTO

ROULEZ AVEC NOUS SUR FACEBOOK

PARTENAIRES

 

 

Plus dans ELECTRIQUE & HYBRIDE