Suivez-nous sur

CITROËN

ESSAI CITROËN ë-C4 2021

LES CHEVRONS EN MODE FULL ÉLECTRON

Proposée dès son lancement en 100% électrique et sans faire le moindre compromis sur la silhouette et ses équipements face à sa soeur thermique, la Citroën ë-C4 offre tout ce que l’on peut attendre d’une compacte moderne électrique, hormis une autonomie qui reste limitée.

Avec des codes stylistiques dérivés d’un SUV dans une carrosserie de coupé haut sur pattes, la nouvelle Citroën C4 mise indéniablement sur sa plastique originale pour séduire. Pour son retour sur le segment des compactes après l’intermède C4 Cactus durant trois ans, Citroën a bien compris que le style était désormais le déclencheur d’achat et avec cette nouvelle C4, et sa variante électrique ë-C4, le constructeur au double chevron vise dans le mille tellement cette nouvelle C4 sort du lot avec sa silhouette « hybride ». 

UNE NOUVELLE GS DANS L’ESPRIT, OUF !

Berline compacte haute sur pattes avec sa garde au sol surélevée et ses entourages d’ailes comme un SUV, tout en étant un coupé avec une ligne de toit fuyante, la nouvelle C4 ne fait rien comme les autres et son style est tellement osé que l’on repense incontestablement à la célèbre GS des années 70-80, en bien ou en mal d’ailleurs. Il y a incontestablement de l’esprit GS dans cette nouvelle C4 à l’image de la ligne de toit ou encore du tableau de bord, désormais digital, mais simpliste comme l’était le rouleau indiquant la vitesse de la GS. Aussi moderne et « torturée » soit-elle pour le dessin de sa poupe et des feux à l’inspiration très japonaise, à l’intérieur cette nouvelle C4 mise sur une certaine simplicité dans ses commandes ou encore le dessin de sa planche de bord. Hyper épuré, l’habitacle va droit à l’essentiel avec une certaine originalité à l’image du tiroir situé au dessus de la vaste boite à gants et du support de tablette pour le passager. En revanche, la qualité de certains plastiques est une vraie déception car on attendait franchement mieux.

L’ÉLECTRIQUE PAS TOUJOURS FANTASTIQUE

Construite sur la plateforme modulaire multi-énergies du groupe PSA que l’on retrouve sous le Peugeot e-2008, la nouvelle C4, dont cette variante électrique ë-C4, en reprend également la chaîne de traction avec le moteur électrique synchrone de 100 kW (136 ch) et la batterie 50 kWh (46 kW en charge utile). Au volant, cette nouvelle ë-C4 fait prévaloir son confort exceptionnel grâce à la suspension aux butées hydrauliques progressives, inaugurées sur la C4 Cactus, et aux sièges Advanced Comfort au moelleux façon oreiller. Le revers de la médaille de ce confort extrême se traduit par une prise de roulis marquée et un manque de réactivité de la direction peu informative et trop assistée, comme l’était la GS finalement. Dès que le revêtement se dégrade, la C4 donne une impression de flottement mais finalement c’est bien son silence de fonctionnement qui est son atout premier, capitalisant sur sa motorisation électrique ultra silencieuse. Très agréable et douce en action, la ë-C4 n’en demeure pas moins une dévoreuse d’énergie, comme sa cousine e-2008. Lors de notre rapide prise en main en région parisienne, notre consommation électrique avoisinait les 22 kW pour 100 km. Autrement dit avec 46 kW en capacité utile, l’autonomie tourne donc autour des 220 km, comme lors de notre essai de la e-208 finalement. Pas de secret donc et c’est ici que la bât blesse avec une autonomie qui n’est pas encore au niveau de certaines concurrentes qui disposent d’une batterie d’une plus grande capacité. Heureusement et c’est ainsi avec cette chaîne de traction électrique du groupe PSA que l’on retrouve sur les e-208, e-2008 mais aussi l’Opel Corsa-e, on peut recharger la ë-C4 sur une borne rapide 100 kW afin de récupérer 80% de la capacité en 30 minutes. Hors un chargeur rapide, la charge est plus longue dès que l’on touche au réseau électrique traditionnel. Le chargeur embarqué 11 kW disponible en option permet une charge complète en 5 heures sur une prise 32 A et de plus de 7 heures sur du 16 A. Autant qu’il faut être patient et c’est bien le problème de l’électrique.

Originale dans son style et personnalisable avec pas moins de 31 combinaisons, la nouvelle C4 2021 n’a plus rien à voir avec sa devancière. Moderne et capitalisant sur son confort à bord, la ë-C4 est également accessible puisque Citroën n’a pas caché sa volonté de démocratiser l’éelctrique. Affichée à partir de 35 600 € en finition Feel, la ë-C4 bénéficie pour le moment d’un bonus écologique de 7 000 €, ce qui ramène son prix à 28 600 €, soit plus ou moins le prix d’une C4 thermique BlueHDi 130 EAT8 Feel ou PureTech 130 EAT8 Feel Pack.

Remerciements : Pour notre shooting photos, nous remercions la Fab’Lab de la Fédération Française Aéronautique pour son accueil et la mise à disposition de l’avion biplace 100% électrique Pipistrel Velis Electro, premier avion électrique certifié au monde, ainsi que les autorités de l’aérodrome de Toussus-le-Noble (78).

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

LA COTE DE VOTRE AUTO

PARTENAIRES

 

 

PUB

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans CITROËN