Suivez-nous sur

ELECTRIQUE

ESSAI FIAT 500e CABRIOLET 2021

LA DOLCE VITA DES ÉLECTRONS

Rondouillarde, élégante et indémodable comme une 500, la 500e change pourtant tout en devenant 100% électrique. C’est la Dolce Vita des électrons à la sauce italienne avec plus de 300 km d’autonomie dans sa batterie. 

Plus que jamais 500, la nouvelle 500e garde de son passé sa silhouette rondouillarde unique, mais en l’associant à la tendance technologique du moment, l’électrique. Une association hyper cohérente pour celle qui s’impose depuis plus d’une décennie comme la reine urbaine et qui désormais avec sa motorisation 100% électrique et sa grosse batterie de 42 kWh, se donne les moyens de rester l’une des stars des villes, mais aussi d’en sortir avec sa consommation en kWh contenue qui lui permet d’entrevoir un rayon d’action que ne possède pas ses concurrentes directes que sont les Mini e et Honda e.

UNE 500 MODERNISÉE ET TECHNO

Plus grande, plus large, plus moderne et surtout plus technologique avec un système d’info-divertissement de dernière génération ou encore une conduite semi-autonome particulièrement efficace, la 500e n’a hormis sa silhouette plus rien à voir avec sa petite soeur thermique que Fiat produit toujours dans une version mild hybride d’accès à l’univers 500. Profitant de sa nouvelle plateforme, la nouvelle 500 qui n’est disponible qu’en électrique, propose également une variante de carrosserie originale avec une 3+1, à savoir avec deux portes à ouverture antagoniste côté passager, ce qui facilite l’accès aux places arrière et ce n’est pas un luxe. L’agencement n’a également plus rien à voir avec une planche de bord redessinée qui met en avant son grand écran tactile de son nouveau système d’info-divertissement. Dans cette 500e Cabriolet de la série de lancement « La Prima », l’ambiance se veut Premium avec une sellerie cuir du plus bel effet et de nombreux équipements de confort pour le bien-être des occupants, toujours au nombre de 4, une 500 reste une 500 avec une habitabilité aux places arrière toujours aussi restreinte.

Plus grande, plus large, plus moderne et surtout plus technologique avec un système d’info-divertissement de dernière génération ou encore une conduite semi-autonome particulièrement efficace, la 500e n’a hormis sa silhouette plus rien à voir avec sa petite soeur thermique que Fiat produit toujours dans une version mild hybride d’accès à l’univers 500. Profitant de sa nouvelle plateforme, la nouvelle 500 qui n’est disponible qu’en électrique, propose également une variante de carrosserie originale avec une 3+1, à savoir avec deux portes à ouverture antagoniste côté passager, ce qui facilite l’accès aux places arrière et ce n’est pas un luxe. L’agencement n’a également plus rien à voir avec une planche de bord redessinée qui met en avant son grand écran tactile de son nouveau système d’info-divertissement. Dans cette 500e Cabriolet de la série de lancement « La Prima », l’ambiance se veut Premium avec une sellerie cuir du plus bel effet et de nombreux équipements de confort pour le bien-être des occupants, toujours au nombre de 4, une 500 reste une 500 avec une habitabilité aux places arrière toujours aussi restreinte.

320 BORNES D’AUTONOMIE

Outre sa plastique aguicheuse, cette 500e fait prévaloir une autonomie de 320 km, ce qui en fait la reine électrique des villes. Avec sa consommation particulièrement contenue tant que l’on reste dans le cadre de son utilisation principale, à savoir la ville, la 500e fait des merveilles avec un appétit d’oiseau au point que l’on peut entrevoir de faire plus de 300 km sur une unique charge. En jouant avec la régénération du mode Range et jusqu’au boutisme avec le mode Sherpa encore plus efficace, mais qui coupe certaines sources énergivores comme la climatisation, la 500e gagne des kilomètres au fur et à mesure que l’on avance, mais attention un moment la batterie est bien vide. Autre avantage des modes Range et Sherpa en plus de la régénération, la conduite s’effectue en mode « une pédale » avec une décélération plus ou moins forte en fonction du mode dès que l’on lève le pied de l’accélérateur, évitant parfois et même souvent en ville, de mettre de la pression sur la pédale de frein.

Désormais full électrique, la nouvelle Fiat 500e est plus que jamais la nouvelle star urbaine branchée. Avec son autonomie de +/- 300 km et son mode Sherpa qui fabrique des kilomètres dès que l’on lève le pied droit, la petite italienne a tout pour plaire, en plus de son style et de sa montée en gamme, mais pas à n’importe quel prix.

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

LA COTE DE VOTRE AUTO

PARTENAIRES

 

 

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans ELECTRIQUE