Suivez-nous sur

ELECTRIQUE & HYBRIDE

ESSAI PORSCHE PANAMERA 2 TURBO S E-HYBRID FACELIFT 2021

LES 700 RUGISSANTS

Profitant du restylage de mi-carrière de sa berline grand tourisme Panamera de 2ème génération, Porsche introduit toujours plus d’hybridation et de puissance au profit du plaisir de conduite. Forte désormais de 700 ch, la Turbo S E-Hybrid est la Panamera le plus puissante jamais construite par la marque de Stuttgart.

Lancée il y a plus de 10 ans alors que pas grand monde ne croyait en son succès, hormis chez Porsche, la Panamera est un véritable best-seller avec 260 000 exemplaires vendus dans le monde depuis avril 2009. La seconde génération introduite en 2016 profite à l’occasion de son millésime 2021 d’une mise à jour. Un facelift essentiellement technologique car en apparence les changements sont mineurs et il faut un oeil averti pour faire le distingo entre une Panamera 2 et une Panamera 2 restylée, dite G2 II en interne. Une Panamera qui ne l’oublions pas est proposée en 3 carrosseries ; Berline, Executive et Sport Turismo et au jeu des moteurs ceci donne pas moins de 23 versions pour des prix inchangés, un autre miracle signé Porsche car un facelift est souvent l’occasion de revoir à la hausse la grille tarifaire.

DES ÉVOLUTIONS PLUS QU’UNE RÉVOLUTION

Pour faire simple sur ce facelift 2021, le pack extérieur Sport Design précédemment disponible en option est désormais de série alors que la signature lumineuse bénéficie d’un nouveau dessin de son bandeau Led d’un seul trait sur toute la largeur du hayon, comme sur la Taycan. Une fois dans l’habitacle toujours aussi impressionnant par sa taille, son agencement et la qualité des équipements et des matériaux, la Panamera 2 phase 2 dévoile son tout nouveau volant emprunté à la nouvelle 911. Une façon aussi de dire que la Panamera est en quelque sorte une 911 longue de 5 mètres qui peut recevoir très confortablement 4 passagers. Les autres améliorations concernent surtout les motorisations puisque la Turbo S thermique remplace la Turbo et gagne au passage 80 ch avec une puissance portée à 630 ch. Toujours dans le thermique, la GTS développe désormais 480 ch, soit 20 ch de plus que l’ancienne. Mais finalement, c’est surtout dans la gamme électrifiée E-Hybrid que les changements sont les plus importants avec une troisième version 4S E-Hybrid de 560 ch qui s’intercale entre « l’entrée » de gamme hybride E-Hybrid de 462 ch et la fusée Turbo S E-Hybrid, notre modèle d’essai, qui gagne 20 ch et porte sa puissance totale cumulée à 700 ch. Des chevaux rugissants aidés par le booster du moteur électrique qui profite à l’agrément de conduite et à la performance, mais aussi un petit peu à la fiscalité car comme le précise la marque, la Panamera E-Hybrid représente pas moins de 90% des ventes du modèle en France, tout est dit.   

V8 BI-TURBO PLUS ÉLECTRIQUE, C’EST FANTASTIQUE !

Une Porsche reste une Porsche et prendre le volant d’une Panamera au gabarit pour le moins imposant reste un plaisir car on retrouve dans cette Grand Tourisme tout l’ADN de la marque. Ça commence par le volant, celui de la 911, et les compteurs ronds. Même en action grâce à une dynamique de conduire optimisée avec une nouvelle direction quasi identique à celle de la 911, un roulis encore mieux maîtrisé et l’agilité engendrée par les roues arrière directrices, on se prend l’espace d’un instant au volant d’une 911, le gabarit et le poids en plus car n’oublions pas que la Panamera dans cette mouture moteur V8 bi-turbo et hybridation pèse pas moins de 2 350 kg. Autant dire que cette masse génère une certaine inertie lors des décélérations et le freinage surpuissant avec des disques en céramique et des étriers 10 pistons sur les roues avant n’est pas de trop pour ralentir ce missile qui catapulte ses occupants entre deux virages grâce à la puissance de sa double motorisation V8 bi-turbo thermique et électrique. Sur les petites routes sinueuses de l’arrière-pays niçois, l’appréhension d’être au volant d’un tel engin a vite laissé la place au plaisir tellement l’agilité du châssis avec les roues arrière directrices permet de se faufiler partout en ayant une trajectoire précise. La puissance est disponible sur une large plage du régime et finalement on conduit cette Turbo S E-Hybrid au couple en jouant avec les palettes au volant de la boite auto PDK à 8 vitesses dont la rapidité des passages des rapports est un modèle du genre. 

Imposante sur le papier, la Panamera Turbo S E-Hybrid se fait finalement toute petite une fois en action grâce aux roues arrière directrices qui transforment cette grande routière en sportive de luxe et négociante en virages. La motorisation hybride qui associe ce merveilleux V8 bi-turbo et un moteur électrique est juste phénoménale. Outre sa puissance et la qualité de son châssis, cette Panamera Turbo S E-Hybrid sait aussi se faire discrète en se déplaçant sur son mode 100% électrique qui offre jusqu’à 50 km d’autonomie (+12 km que l’ancienne) grâce à une nouvelle batterie plus puissante.

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

LA COTE DE VOTRE AUTO

PARTENAIRES

 

 

PUB

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans ELECTRIQUE & HYBRIDE