Suivez-nous sur

ELECTRIQUE & HYBRIDE

ESSAI SUZUKI ACROSS PHEV 2021

RAV PARTY EN TOYOZUKI

Né de l’accord entre Suzuki et Toyota, le SUV Across est le premier modèle hybride rechargeable de Suzuki. Sous de faux airs de RAV4, l’Across n’est autre qu’un RAV4 rebadgé dont l’unique changement est la face avant et les logos. L’Across ne révolutionne pas le RAV4 PHEV, mais il se présente sous un autre jour dans cette version Toyozuki.

La collaboration entre Suzuki et Toyota est désormais une réalité avec l’arrivée du SUV Across, mais aussi du break hybride Swace sur base de Corolla Touring Sports. Dans les deux cas, il s’agit de modèles Toyota rebadgés Suzuki. Dans l’affaire qui englobe également une prise de participation respective dans le capital de chacune des marques, scellant bien plus qu’un partenariat juste industrielle, Suzuki a gagné du temps et de l’argent, évitant un investissement important dans des technologies que la marque ne maîtrise pas encore. En « deux temps – trois mouvements », Suzuki a étoffé sa gamme de deux modèles ; une compacte break et un grand SUV hybride rechargeable, deux modèles qui n’existaient pas dans la gamme. Pour sa part, Toyota a récupéré la compacte Baleno qu’il propose sur certains marchés hors Europe avec le badge Toyota.

UN RAV4 AVEC UN S COMME SUZUKI

L’Across affiche clairement sa filiation et ses origines avec le Toyota RAV4, on note toutefois un nouveau dessin de la face avant avec un nouveau bouclier, une nouvelle calandre hexagonale et même de nouveaux phares. Pour le reste, hormis les badges Suzuki, l’Across est identique au RAV4 et ce même dans l’habitacle qui reprend à l’identique son agencement. Même au niveau de certains équipements, Suzuki est « prisonnier » des choix de Toyota et du coup ce grand SUV hybride rechargeable au prix dépassant les 50 000 € ne dispose pas de la navigation intégrée et c’est donc par le biais d’un smartphone en fonction MirrorLink qu’on la récupère, dommage. Sous le capot, l’Across reprend la chaîne de traction hybride rechargeable du RAV4 avec un bloc thermique 2.5 litres essence de 177 ch qui est couplé avec deux moteurs électriques (180 ch AV et 53 ch AR) alimentés par une batterie Lithium-ion de 18,1 kWh, ce qui permet de parcourir pas moins de 75 km en mode tout électrique, l’une des meilleures autonomies du segment. La puissance cumulée de l’ensemble est de 306 ch et grâce à l’un des deux moteurs électriques positionné sur le train arrière, l’Across dispose bien de 4 roues motrices qui affiche des émissions de CO2 de seulement 22 g/km.

Au volant, cet imposant SUV pas forcément très agile et pataud par sa masse importante, fait toutefois prévaloir son confort, celui de sa suspension, de ses sièges mais aussi son confort acoustique. Grâce à l’apport des moteurs électriques, les accélérations sont franches et ne manquent pas de « jus ». Une impression de puissance encore gommée par la boite de vitesses auto eCVT qui comme toujours patine dans la semoule et ne se montre pas en phase avec la puissance disponible.

Au jeu du clone, le Suzuki Across se distingue de son géniteur RAV4 grâce à une dotation en équipement plus importante qui le rend ainsi plus attractif au niveau du prix. La différence n’est pas énorme, mais elle est en faveur de Suzuki qui a fait de certaines options chez Toyota des équipements de série sur son Across.

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

LA COTE DE VOTRE AUTO

PARTENAIRES

 

 

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans ELECTRIQUE & HYBRIDE