Suivez-nous sur

ESSAIS

ESSAI TOYOTA AYGO X CROSS 2022

LA BAROUDEUSE URBAINE ET GLAMOUR

A contre-courant de la tendance actuelle, la nouvelle Toyota Aygo de 3ème génération se passe de toute électrification et surtout elle perpétue un segment délaissé, celui des mini-citadines. Désormais 100% Toyota, la nouvelle Aygo Cross s’émancipe et se lâche niveau look avec une silhouette de SUV glamour dans un format de poche.

Déclinée du concept Prologue, la nouvelle Aygo Cross en conserve le design inédit et osé qui la démarque instantanément. Taillée pour la ville, la micro-citadine japonaise est toujours produite en République Tchèque dans une usine désormais propriété à 100% du géant japonais. Alors que les deux précédentes générations étaient le fruit d’une association avec Peugeot (107/108) et Citroën (C1), Toyota vole désormais de ses propres ailes et libéré de la contrainte stylistique commune, il se lâche vraiment avec cette Aygo 3 qui adopte également la dénomination Cross comme sa grande soeur Yaris Cross. Du coup, la nouvelle Aygo semble sortir d’une séance de bodybuilding avec une forte augmentation des ses dimensions. Longue désormais de 3,70 m, elle gagne pas moins de 23 cm, mais aussi +12,5 cm sur la largeur avec des ailes volumineuses qui abritent des roues énormes de 18 pouces (17 pouces sur l’entrée de gamme) et même +5 cm sur la hauteur. Autant dire que de l’ancienne Aygo, hormis le nom, il ne reste pas grand chose.

UN SUV DE POCHE TAILLÉ POUR LE MONDE URBAIN

Hyper compacte, la nouvelle Aygo Cross ne manque pas de séduction avec son mini look de SUV dans le format de poche d’une mini citadine. Conçue sur la même plateforme que la nouvelle Yaris et sa déclinaison Yaris Cross, l’Aygo Cross se démarque par un look réellement audacieux emprunté au monde du SUV avec ses protections de carrosserie, ses massifs passages de roues occupés par des roues de 17 ou 18 pouces (notre modèle d’essai) et sa garde au sol rehaussée. Une fois dans l’habitacle, le changement est également notable car outre l’espace à bord supplémentaire, surtout aux places avant, l’Aygo Cross effectue un bon en avant qualitatif et technologique. Bien entendu, les plastiques sont toujours durs, mais l’agencement est plus sérieux et la techno embarquée monte en gamme avec des équipements et technologies du segment supérieur. On trouve ainsi le régulateur de vitesse adaptatif, l’assistant de franchissement de ligne, l’aide au maintien dans la file, la recharge de smartphone par induction ou encore la connectivité Apple CarPlay et Android Auto sans fil. L’Aygo Cross progresse également dans le volume de son coffre qui passe à 231 litres, soit l’un des meilleurs de la catégorie alors que la précédente Aygo possédait l’un des plus petits du segment.

HYPER AGILE

Animée par un petit 3 cylindres atmosphérique sans la moindre hybridation et développant 72 ch, l’Aygo Cross n’est pas super puissante, mais ce n’est finalement pas vraiment ce que l’on attend de cette petite citadine légère (940 kg), passe-partout et d’une agilité exceptionnelle grâce à son rayon de braquage réduit. Malgré les très grandes roues de 18 pouces sur notre version d’essai finition Collection, l’Aygo Cross se montre confortable aux places avant et elle se faufile dans les voies les plus tortueuses sans le moindre problème. Hormis une sonorité bien présente du 3 cylindres dès que l’on monte dans les tours et une boite auto S-CVT (à convertisseur de couple) qui prend certaines libertés avec un emballement récurrent du régime moteur, que l’on limite en utilisant les palettes au volant, l’Aygo Cross est idéale en ville et comme elle ne passe pas vraiment inaperçue, autant dire qu’elle a quelques atouts de séduction.

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

PARTENAIRES

 

 

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans ESSAIS