Suivez-nous sur

ESSAIS

ESSAI VOLKSWAGEN POLO 6 2022

UNE FOURMI PLUS GOLF QUE JAMAIS !

Lancée fin 2017, la Volkswagen Polo 6 passe logiquement par un restylage de mi-carrière. Un facelift pour une fois visible avec un arrière particulièrement retravaillé. Plus que jamais, le Polo est une Golf en réduction, tant dans le style que les technologies embarquées.

Vendue à 18 millions d’exemplaires depuis son lancement en 1975, la Polo est l’un des best-seller de la marque de Wolfsburg. En France, elle représente même un quart des ventes et autant dire que ce facelift n’a rien d’anodin car il doit permettre à la fourmi d’être toujours au top face à des concurrentes comme les 208, Clio, Sandero, C3 et Yaris.

UNE GOLF EN RÉDUCTION

De génération en génération, la Polo s’affirme comme une Golf en réduction. Quatre ans après son lancement, cette Polo 6 bénéficie d’un véritable facelift de mi-carrière. La face avant adopte un nouveau dessin du bouclier, des phares full Matrix Led (une techno rare sur le segment) qui intègrent une nouvelle signature lumineuse alors qu’un bandeau à Led prend place sur toute la largeur de la calandre, ce qui lui donne de nuit une toute autre expression lumineuse. A l’arrière, le hayon est redessiné avec de nouveaux feux en deux parties. Le nom Polo est désormais au centre, comme la Golf puisque cette Polo fait finalement tout comme sa grande soeur, l’agilité de son gabarit de « poche » en plus. Dans cette finition R-Line de notre modèle d’essai, la fourmi se veut résolument sportive dans sa présentation avec des éléments à la finition noire laquée et des roues de 17 pouces bi-ton.

DIGITALISATION DE L’ESPÈCE

Dans l’habitacle, c’est le tout digital qui s’invite au menu de ce facelift avec une suppression des molettes de climatisation et de chauffage. Le bloc désormais tactile est élégant, mais il ne se présente pas comme étant particulièrement simple d’utilisation tout en gardant les yeux sur la route. Le digital est également sur le tableau de bord avec un écran de 10,25 pouces sur toutes les versions, même en entrée de gamme, alors que l’écran central tactile est de 8 pouces et jusqu’à 9,2 pouces en haut de gamme. Si l’agencement demeure identique puisque la planche de bord ne change pas, elle adopte néanmoins un nouveau plastique moussé sur le dessus, de nouveaux inserts décoratifs ainsi qu’un nouveau volant.

La Polo restylée 2022 articule sa gamme essentiellement autour du 3 cylindres 1 litre Evo qui est disponible en trois niveaux de puissance de 80, 95 et 110 ch, cette dernière étant notre motorisation d’essai couplée avec une boite auto DSG 7 rapports. L’hybridation même légère n’est pas d’actualité. Pour ceux qui en veulent plus, on bascule directement vers la nouvelle Polo GTi de 207 ch. En action, la nouvelle Polo 6 se montre agile et agréable au volant. La parfaite position de conduite n’est pas étrangère aux bonnes sensations. La direction fine et précise offre un bon ressenti de la route. Le suspension ferme, typique d’une allemande, n’est toutefois pas hyper raide et le confort est d’un très bon niveau, bien aidé par une assise de qualité. Sous le capot, le 3 cylindres TSi 110 se montre performant du moment qu’on l’utilise en jouant du mode séquentiel de la boite auto DSG qui se montre lente en monde auto. Un dynamisme qui n’altère pas la consommation qui reste extrêmement contenu. 

Cette Polo 6 millésime 2022 revient dans la course et s’impose comme l’une des références du segment, malgré un tarif élevé. Elégante et dynamique dans cette version R-Line, technologique, très plaisante à conduire avec une consommation réellement contenue de son 3 cylindres TSi Evo de dernière génération, la nouvelle Polo restylée mérite bien son surnom de baby Golf.

Nous remercions Laurent Coubard de Pro Kart Figari, pour son accueil et la mise à disposition de son circuit karting pour notre shooting photos

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

LA COTE DE VOTRE AUTO

PARTENAIRES

 

 

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans ESSAIS