Suivez-nous sur

ALFA ROMEO

ESSAI ALFA ROMEO STELVIO 280 Q4 VELOCE MY22

LE STELVIO NAVIGUE EN EAU CLAIRE

Coiffant la gamme de la firme au Biscione, l’Alfa Stelvio se démarque outre sa silhouette par son comportement routier proche d’une berline, ce qui est rare sur le segment des SUV. Un Stelvio à l’aise sur route, mais qui n’hésite pas à sortir des sentiers battus et à « prendre l’eau ».

Avec l’arrivée dans quelques semaines de son petit frère Tonale qui doit relancer la marque transalpine désormais sous pavillon Stellantis, le Stelvio ne sera plus seul au sein de la gamme des SUV de la firme au Biscione. Cette concurrence de l’intérieur va lui permettre de revenir aussi sur le devant de la scène en profitant de l’actualité générée par le lancement du Tonale afin de faire valoir ses arguments, souvent méconnus.

UN SUV QUI OFFRE UN VÉRITABLE PLAISIR DE CONDUITE

Construit sur la même plateforme modulaire que la berline Giulia, le Stelvio en reprend les grands principes et surtout la dynamique de son châssis au comportement particulièrement dynamique. Dans cette configuration Veloce avec moteur turbo essence de 280 ch, le Stelvio se distingue dès le premier coup de volant par son comportement routier incisif proche d’une berline avec une quasi absence de roulis et une gestion parfaite des mouvements de caisse et de la motricité grâce à la transmission intégrale qui privilégie la propulsion pour un ressenti encore plus sportif. Autant dire que l’on prend du plaisir au volant avec un moteur turbo essence particulièrement disponible en bas régime et qui comme souvent sur un bloc suralimenté manque de souffle à haut régime. Bien secondé par la boite auto 8 vitesses qui permet d’être toujours sur le bon rapport et ainsi d’exploiter le couple de 400 Nm, ce 4 cylindres turbo exprime son plein tempérament en utilisant le mode Dynamic qui permet d’obtenir un claquement, comme un verrouillage de boite, lors des passages des vitesses.

Malgré le poids des ans, l’Alfa Stelvio ne prend pas une ride et l’arrivée prochaine du Tonale va lui permettre de revenir dans la lumière car face à des concurrents premium germaniques et suédois, l’Alfa Stelvio n’a pas à rougir de ses prestations.

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

PARTENAIRES

 

 

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans ALFA ROMEO