Suivez-nous sur

ESSAIS

ESSAI SKODA OCTAVIA 4 COMBI 2020

LA SÉDUCTRICE VENUE DE L’EST

Modèle numéro un du constructeur tchèque, la Skoda Octavia ne se contente plus d’être pratique avec son vaste volume à bord, misant pour sa 4ème génération sur une silhouette plus séductrice, dynamique et par sa montée en gamme, à défaut d’être originale.

Après la poussée sur le segment des SUV avec sa trilogie en K avec les Kodiaq, Karoq et Kamiq, Skoda revient aux fondamentaux avec le renouvellement de son modèle star, la berline compacte Octavia, un best-seller produit à plus de 7 millions d’exemplaires depuis la réintroduction du modèle en 1996 et trois générations. 5ème voiture la plus vendue en Europe l’an dernier, l’Octavia jouit d’une réelle cote. Un succès moins marqué en France puisque la grande compacte venue de l’Est doit subir la « loi » de la Fabia et désormais du SUV urbain Kamiq qui va s’imposer comme le modèle Skoda le plus vendu en France, confirmant le succès des SUV mais aussi d’un marché français plutôt porté sur les petites voitures. Quoiqu’il en soit, l’Octavia est un modèle qui compte un peu partout en Europe et ce devant des concurrentes asiatiques (Toyota Corolla Sports Tourer, Kia Ceed SW, Hyundai i30 SW) et françaises (Peugeot 308 SW et Renault Mégane Estate).

ELLE EST PAS SUPERB… CETTE NOUVELLE OCTAVIA

Plus grande de quelques millimètres (22 mm pour la Combi et 19 mm pour la berline), l’Octavia 4 est également plus large de 15 mm tout en conservant la plateforme MQB utilisée sur la précédente génération. Approchant les 4,70 m, l’Octavia 4 est donc la plus grande des compactes ou bien la plus petite des berlines routières avec sa ligne de Superb modernisée. Qu’importe la catégorie dans laquelle on la positionne, l’Octavia 4 ne trompe personne sur l’espace à bord qu’elle offre à ses occupants. Généreuse, la tchèque gagne encore quelques litres dans son coffre avec un volume désormais porté à 640 litres (+30 litres) pour le break Combi. Une soute énorme et particulièrement bien proportionnée qui permet le chargement de gros objets sans trop de difficulté. La berline avec son hayon n’est pas en reste avec un volume de 600 litres (+10 litres).

640 litres pour la soute de la version Combi, c’est plus 30 litres par rapport à l’ancienne version

Extérieurement, cette nouvelle Octavia 4 ne marque pas une réelle différence avec sa devancière, évoluant en douceur tout en intégrant les derniers codes stylistiques de la marque, dont la nouvelle calandre hexagonale lancée sur la berline Scala. Une calandre qui fait désormais la jonction avec les nouveaux phares full Led très effilés et au dessin inspiré de la grande soeur Superb qui a également fait des petits sur le dessin du capot. Sans être spectaculaire, le design aux lignes plus sculptées de cette Octavia 4 est plus émotionnel et surtout il inspire plus de dynamisme avec un hayon arrière plus incliné. Nul doute que la version RS attendue pour l’automne n’en sera que plus sportive grâce à ce nouveau design.     

UN INTÉRIEUR REPENSÉ ET PLUS ERGONOMIQUE

Une fois dans l’habitacle, la nouvelle planche de bord à plusieurs niveaux et matériaux, intègre en son centre un très large écran tactile. Positionné plus haut, cet écran de 10 pouces est désormais parfaitement dans le champ de vision du conducteur et on pilote de manière intuitive les différentes fonctions du véhicule, dont l’info-divertissement, la navigation et la téléphonie. L’affichage tête haute arrive également pour la première fois sur l’Octavia, tout comme l’assistante vocale. Moderne et connectée, la nouvelle Octavia intègre aussi la connexion Apple CarPlay sans fil (Android sans fil arrivera plus tard) et se dote de 5 ports USB-C, dont un près du rétroviseur. Le volant est également nouveau avec désormais 2 branches et de belles molettes chromées. Derrière ce volant on découvre un tableau de bord full digital 10,25 pouces personnalisable selon 4 affichages. La construction est sérieuse et les matériaux de qualité avec une douceur au toucher pour certains plastiques moussés. La nouvelle Octavia 4 intègre également des nouveaux sièges plus ergonomiques et confortables. L’éclairage à Led avec dix coloris au choix participe aussi à l’ambiance de cet habitacle toujours aussi vaste pour le bien-être des passagers arrière qui disposent d’un espace de limousine aux jambes et même d’un rangement spécifique pour smartphone dans le dossier du siège, une astuce Simply Clever propre à Skoda. Les autres nouveautés sont technologiques et donc invisibles à l’oeil, mais bien réelles une fois en action avec de nouvelles aides à la conduite telles que le Travel Assist qui intègre le régulateur de vitesse prédictif, l’assistant au maintien de voie automatique et le Traffic Jam Assist (qui mixe les deux systèmes) qui assiste le véhicule dans les embouteillages. L’arsenal sécuritaire de la nouvelle Octavia 4 comprend également l’Emergency Assist qui gare la voiture sur le bas-côté en cas de malaise du conducteur ainsi que le Pre-Crash avant et arrière qui prépare l’habitacle à un choc (vitres refermées, ceintures tendues), et la protection pour piétons et cycliste.

CONFORT ROUTIER

Sur la route, notre Octavia Combi 1.5 TSi 150 ch d’essai montre combien Skoda privilégie le confort et la polyvalence. Malgré la dureté de l’amortissement avec les roues de 18 pouces, la prise de verticalité est bien réelle et la suspension pilotée DCC (en option) programmable sur 16 lois d’amortissement, permet de réduire les mouvements de caisse au profit de l’efficacité. La direction assistée électriquement bénéficie d’un nouveau calibrage qui la rend plus informative, malgré un certain manque de consistance. Sous le capot, pas de surprise puisque l’on retrouve les moteurs des nouvelles Golf et Leon, les cousines du groupe VW de l’Octavia. Pour cet essai, c’est le 4 cylindres 1.5 TSi avec désactivation des cylindres qui officie. D’une puissance de 150 ch et couplé avec une boite mécanique 6 rapports, ce moteur turbo essence de dernière génération (avec désactivation des cyclindres) se montre particulièrement attrayant mais aussi sobre avec une consommation constatée de 7,1 l/100 km lors de notre essai mixant des routes de campagne et de l’autoroute.

Avec son style plus dynamique et sa montée en gamme, la nouvelle Octavia 4 lorgne clairement du côté de la grande Superb. Mais surtout cette nouvelle mouture qui intègre les dernières technologies du moment devient également une concurrente directe pour d’autres modèles plus luxueux du groupe Volkswagen que sont les VW Passat et Audi A4 et ce d’autant que sa gamme sera ultra complète avec la sportive RS, la baroudeuse Scout et les iV hybrides rechargeables.

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

IDENTIFIER VOTRE VÉHICULE

LA COTE DE VOTRE AUTO

PARTENAIRES

 

 

PUB

PUB

ARTICLES SPONSORISÉS

Plus dans ESSAIS